La masturbation dans le couple,

La masturbation, le plaisir en solo, est une question rarement abordée en couple et souvent vue comme tabou à tort !

Une fois n’est pas coutume, dans le cadre de cet article sur le couple, la sexualité sera évoquée, car finalement comment parler de couple sans parler de sexualité ?

 Le plaisir en solo peut rapidement devenir tabou voire un sujet de discorde dans le couple.  Si je suis en couple, ai-je le droit de jouir ainsi ? Seul(e) ? Grâce à mes fantasmes ? Est-ce une forme d’infidélité ?

Ces questions que beaucoup se posent renvoient surtout à des questions de soi vis-à-vis du regard de l’autre et de la société. N’est-ce pas paradoxal dans le cas du plaisir le plus égoïste qui soit de penser au regard de l’autre ?

Se masturber en couple que vous soyez un homme ou une femme, relève de votre propre désir. D’ailleurs, à tous les fans de la série « sex & the city », souvenez-vous, suite à un certain épisode, j’ai oublié lequel, mais elles ont fait en sorte d’exploser les ventes de Rabbit.

 La masturbation est un plaisir différent qui outre le plaisir immédiat aura d’autres bénéfices:

  • permet aussi de mieux connaître son corps ;
  • aide quand l’autre est absent ;
  • permet de s’évader vers ses propres fantasmes ;
  • permet de se « libérer » quand l’autre n’a pas envie ;
  • etc…

Votre sexualité vous appartient, et tant que vous ne faites rien de répréhensible, pourquoi vous inquiéter et vous poser 10 000 questions ?

Pourtant, accepter sa sexualité n’est pas une démarche facile. Beaucoup culpabilise d’avoir des fantasmes qui leurs apparaissent (bizarres, irrespectueux, honteux,etc…) pour citer les plus courants, la sodomie, les triolismes, le BDSM (merci 50shades of Grey), etc…La meilleure représentation que j’en ai est le taux élevé de ces questions dans les appels que je reçois. Si vous aussi, vous voulez en parler, cliquez ici.

D’ailleurs, les fantasmes feront l’objet d’un prochain article. 

Dans le cas de la masturbation, c’est plus facile, car c’est de vous à vous.  Il n’y a pas de norme. Il y a seulement votre désir, et votre plaisir.

Un ou des problèmes peuvent venir dans les cas suivants :

  • Vous êtes addict, et ne pas vous masturber provoque une réelle sensation de manque, et auquel cas, je vous invite à consulter un sexologue ;
  • Votre partenaire n’accepte pas que vous puissiez prendre du plaisir en solo ;
  • ..

 Alors que faire quand cela devient sujet de dispute dans le couple ? Il faut déjà briser le tabou et en parler. Je sais, c’est plus facile à dire, et tout mes articles parlent de la communication dans le couple.

Mais sans communication, peut-on encore parler de couple ? Non, il restera 2 individus partageant un passé, une famille, un patrimoine,…

Il faut donc en parler librement avec simplicité pour expliquer que vous trouvez dans la masturbation un plaisir différent de celui que vous avez avec votre partenaire, expliquer que même si vous vous masturbez, cela ne diminue en rien le désir que vous éprouvez à son encontre, etc…

Trouver des mots simples, soyez vrai !

Mais ne renoncez pas à ce plaisir en solo qui vous offre une bulle de fantasme et de plaisir.

Si c’est une difficulté, vous pouvez prendre RDV et nous en parlerons afin de trouver une solution et qu’il n’y ait pas de non-dits dans votre couple, de frustration et id’incompréhension de part et d’autre.

En définitive, ce n’est donc ni une concurrence aux relations du couple, ni une infidélité dans la mesure où tout n’est que fantasmé, qu’importe le support et le fantasme est une part de rêve nécessaire à tous.

Si vous souhaitez voir un sujet traité dans un article, envoyez-moi un mail, !

 

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez !

Si vous avez aimé, partagez