Sur Linkedin, un thème fait rage en cette rentrée, celui du plagiat.

Copier le post des autres sans mentionner l’auteur initial… c’est moche et nous sommes tous d’accord.

 Si l’on pousse un peu la réflexion, je me suis demandée si cette manie de plagier pouvait avoir un lien avec le mimétisme. En effet, nous le retrouvons à tous les niveaux de la société.

 

La mode, les bonnes pratiques, les techniques de communication, de vente et autres, reprennent ce principe de copier ce qui marche. Même si avouons-le, pour la plupart d’entre nous, nous ne connaissons pas la personne à l’origine de telle mode, de telle technique, etc. et surtout, jamais nous ne rendons à César ce qui lui appartient.

Alors qu’est-ce qui fait la différence avec le plagiat et notre propension à copier ce que nous trouvons bien ?

 

En premier, il peut être intéressant de noter que dans le cas des livres, chansons, etc. des droits d’auteur y sont associés, et par extension nous appliquons la même sanction pour les posts/photos. De fait, nous associons le plagiat au vol.

Dans un deuxième temps, on peut noter que dans le cas de la mode, il faut acheter ledit produit, aller chez le coiffeur pour obtenir la bonne couleur, etc. Si c’est acheté, ce n’est donc plus du vol.

Enfin en troisième temps, pour reprendre mes exemples de départ, quand il s’agit de techniques, nous sommes face à un  usage immatériel, souvent par voie orale voire écrite, avec bien évidemment l’objectif qu’elles passent inaperçues . Elles ne sont donc pas copiées/collées telles qu’elles mais seulement utilisées.

Si nous prenons le cas de cet article par exemple, bien entendu, je serais furieuse de le retrouver copié tel quel sans aucune mention de mon nom, car il me demande du temps et une réflexion personnelle sur ce thème.

Vient alors le sujet de l’appropriation.

Qu’il s’agisse d’un post, d’un article, ou autre, ils peuvent bien entendu nous inspirer et dès lors, nous pouvons y ajouter notre grain de sel, fruit de notre réflexion/expérience.

 Nous sortons alors de ce mimétisme primaire pour augmenter sa version originelle.

 Il en est de même pour les techniques de communication, de vente, les technologies, etc.

Il ne s’agit pas de réinventer la roue à chaque fois, seulement d’augmenter et améliorer, copier en ajoutant le petit plus qui fait la différence.

 Ce qui amènera une partie 2 sur comment s’approprier avec authenticité des techniques de vente, de communication, etc.

Cet article vous a plu ? Il m’a demandé du temps, et du courage à écrire, peut-être qu’il sera utile à un de vos proches et votre réseau si une personne se trouve dans la même situation.

Vous vivez vous même cette situation ? Parlons-en, parfois un petit moment d’échange peut faire une grande différence. écrivez-moi ici ou sur Linkedin ou sur Whatsapp, 

Vous pouvez retrouver ici mes prestations, et prendre RDV.

A bientôt !

Pin It on Pinterest

Share This